Menu Droite

Thématiques

Mots-clés

Programmes

« CROATIE : Les petites mains de la francophonie ! »

Reportage photo au coeur de la vie enseignante...

le 1er juillet 2013, par Alexandre Mouthon

Suivons sur le terrain les lecteurs et lectrices de français de Zagreb. Le récit de leur vie quotidienne avec leurs collègues et élèves croates. Ils sont les petites mains de la francophonie.

JPEG - 94.5 ko
Magali est lectrice de FLE. Elle intervient de la maternelle à l’université. Une vieille dame les interpelle pour échanger quelques mots. Elle a passé toute sa vie sur ce marché de quartier.
Ph : Alexandre Mouthon

Bref état des lieux !

Les lecteurs sont de jeunes français, souvent diplômés de FLE (français langue étrangère), qui débutent leur vie professionnelle. C’est pour eux le choix d’une expérience d’expatriés. La plupart parlent différentes langues et vivent à l’étranger depuis plusieurs années, notamment dans les pays de l’Europe de l’Est. Ils sont issus d’une génération « européenne », mobile, hautement qualifiée et très ouverte.

La France, par le biais de son réseau d’ambassades, organise à travers la planète la promotion et la diffusion de la langue et de la culture française. Parmi toutes ses initiatives, l’enseignement de la langue est central. Celui-ci recouvre de multiples formes. D’après l’Organisation Internationale de la Francophonie, le Français est la seconde langue étrangère enseignée dans le monde. 57 états sont membres de l’Organisation. Parmi eux, la Croatie qui a intégré l’Union européenne le 1er juillet 2013. En Croatie, sept lecteurs set lectrices de français –dont cinq à Zagreb, la capitale– interviennent dans les établissements scolaires publics aux côtés des professeurs de français locaux.

En dehors du système scolaire croate, l’Alliance française œuvre elle aussi et l’Institut français organise des événements culturels. L’ambassade supervise pour ministère des affaires étrangères. Il y a aussi une école française à Zagreb.

Alexandre Mouthon


JPEG - 68.3 ko
Bénédicte a 28 ans, elle enseigne le FLE à Zagreb. Elle a en charge plus de 552 élèves, de 7 à 17 ans, répartis dans 30 classes, sur 8 établissements scolaires de la capitale. Elle va d’une école à l’autre, parfois trois différentes dans la même journée. Certaines classes sont difficiles, il n’a pas été possible d’y photographier. Il ne faut pas imaginer que si l’enseignement du Français est tout de même limité (environ 2% des élèves croates) l’ambiance des classes est toujours excellente. Heureusement pour les lecteurs, ces classes restent minoritaires.
Ph : Alexandre Mouthon

JPEG - 53.6 ko
Un élève sermonné pendant un cours a griffonné le portrait de sa professeur en bâclant son exercice. Il lui a « planté » un clou dans la tête.
Ph : Alexandre Mouthon

JPEG - 79 ko
Dans les bureaux de l’ambassade de France. Les sujets du « DELF » sont arrivés de Paris. C’est l’examen international de Français, organisé dans 168 pays. Les Lecteurs viennent récupérer les sujets qu’ils distribueront dans leurs établissements de rattachement. L’examen est payant depuis cette année. 769 candidats se présentent à Zagreb pour la session 2013.
Ph : Alexandre Mouthon

JPEG - 80.6 ko
Bénédicte se rend à Novi Zagreb au sud de la Sava. C’est la ville nouvelle. Elle va enseigner dans une école primaire et un collège de banlieue. Le lycée est un cycle séparé du collège en Croatie. Elle apporte les sujets d’examen du DELF pour les épreuves de la semaine prochaine.
Ph : Alexandre Mouthon

JPEG - 81.6 ko
Les professeurs des écoles croates doivent le plus souvent utiliser leur propre papier pour photocopier les documents-supports nécessaires à leurs activités. Le rituel passe chaque matin par la boutique de photocopies.
Ph : Alexandre Mouthon

JPEG - 98.8 ko
Tatiana a 45 ans, elle est professeur des écoles ici depuis 20 ans. Elle suit l’intervention de Bénédicte aidée par Jasna. Tatiana apprend le Français avec la conseillère pédagogique de l’ambassade, du SCAC (service de coopération et d’action culturelle). Les lecteurs dépendent du SCAC qui les recrute et leur donne une lettre de mission. L’objectif serait d’ouvrir une section bilingue à l’école primaire.
Ph : Alexandre Mouthon

JPEG - 80.8 ko
Le IX lycée de Zagreb. Les cours ont lieu uniquement le matin. L’après-midi c’est un autre lycée qui prend possession des mêmes locaux avec d’autres élèves et d’autres professeurs. Il y a un étage administratif pour chaque lycée. Les écoles fonctionnent en général par demi-journée en alternant matin et après-midi sur deux semaines.
Ph : Alexandre Mouthon

JPEG - 72.6 ko
La médiathèque française est un lieu important pour la communauté, les étudiants et les enseignants.
Ph : Alexandre Mouthon

JPEG - 64 ko
Sorin est lecteur pour la Belgique envoyé à l’université des lettres de Zagreb. Il est roumain, mais a effectué ses études en Belgique. Le roumain est une langue latine et la population roumaine est très francophone. Il partage un bureau avec Alice, une collègue de Bénédicte.
Ph : Alexandre Mouthon

JPEG - 56.5 ko
Stéphane achève sa quatrième et dernière année de lecteur. Il a créé un cours à l’Alliance française qui propose une autre approche aux adultes : « Le Français par l’opéra ». Ce jour-là la séance est dédiée à l’opéra-comique avec l’œuvre de François-André Danican Philidor. Il est franco-croate, spécialisé dans les langues orientales, et sa vie est largement imprégnée d’expatriation, son père vit en Chine.
Ph : Alexandre Mouthon

* Tout savoir sur l’auteur, photographe : Alexandre Mouthon que Zigzag remercie très vivement !

P.-S.

Une manière de souhaiter la bienvenue à la Croatie dans l’Union Européenne !


JPEG - 108.4 ko
Les nouveaux tramways n’ont pas complètement remplacé ceux de l’époque communiste aux sièges chauffants.
Ph : Alexandre Mouthon
 

ZigZag pratique

Les lectures audio

toutes les lectures

Articles avec lexique

Le Web francophone

tous les sites

Annuaire de blogs

tous les blogs