Menu Secondaire

Même rubrique

SENEGAL - La francophonie peut compter sur Gracias Kedote suite au FMLF 2015 - Liège

SERBIE - La francophonie peut compter sur Zeljka Jankovic suite au FMLF 2015 - Liège

QUEBEC / Francophonie - Le débat sur les archives psychiatriques dans les pays de la francophonie Par Maria Neagu et Alexandre Klein

CANADA - « L’engouement pour le français est réel au Canada » Entretien avec Lysiane Baudu

SENEGAL - XVe Sommet de la Francophonie Carnet d’impressions

TUNISIE - Les Journées Cinématographiques de Carthage Face à la mondialisation, entre mise à niveau et mise au pas

BELGIQUE - Le simulacre de consultation de la société civile Francophones de Flandre

FRANCE / RUSSIE - Les cabarets de Paris Le monde des paillettes et des aiguilles

TUNISIE - la société civile contre la haine et le fanatisme religieux

Ile Maurice - Le français : une langue défendue ? Par Ramanujam Sooriamoorthy

suite des articles

MAROC - La discothèque d’Abdellah Taïa Comprendre l’écrivain en écoutant sa musique...

FRANCE - Le numérique au centre de la scène pour mieux le cerner !

FRANCOPHONIE / SENEGAL - Sommet de Dakar, retour ! Un carnet d’impressions zigzaguesque, par Marie-Anne O’Reilly.

FRANCOPHONIE - Le concours « Tous à vélo ! » Entretien avec Annie-Claude Sebban, vice-présidente de Vélophonie.

MOLDAVIE - Ecaterina Baranov, le piano comme fil conducteur... Talent et utopie en harmonie !

CONGO - Invasion de pianos ! Une histoire jouée par l’IFC Pointe Noire

FRANCOPHONIE - Dix mots et une caravane ! des ateliers artistiques et un film documentaire pour une francophonie des peuples en actes...

FRANCOPHONIE / FRANCE - La Politique en temps de crise Carte blanche à Michèle André

COLOMBIE - Bogota et Paris, deux villes pour un coeur ! Andrea Acosta se raconte, en toute liberté.

FRANCOPHONIE - « Les joueurs de mots » est né ! De la musique et des mots pour francophoniser le monde...

suite des articles

Menu Droite

Thématiques

Mots-clés

Programmes

« FRANCOPHONIE - Le concours « Tous à vélo ! » »

Entretien avec Annie-Claude Sebban, vice-présidente de Vélophonie.

le 14 novembre 2014

Le mot « francophone » est à toutes les sauces : l’économie, la diplomatie, la culture, le droits de l’homme... ZigZag vous propose d’ajouter le vélo et la mobilité durable !

JPEG - 58.1 ko
Tunisie
Ph : Arnaud Galy - ZigZag

Vous invitez le monde francophone à tisser des liens grâce au vélo... vous, que vous a apporté le vélo pour que vous ressentiez tant l’envie de partager l’expérience ?

Pour nous, le vélo mode de déplacement universel, symbolise à la fois la liberté et la modernité. Il représente un art de vivre et une source de bien-être. Que ce soit dans ses fonctions utilitaires, de loisirs ou sportives, on apprécie particulièrement la curiosité et la sociabilité qu’il peut générer. Les mobilités sont au cœur de la vie quotidienne de tous les citoyens et constituent un enjeu politique majeur dans nos sociétés urbaines (santé publique, économie, développement durable, précarité énergétique, mobilité pour tous, cohésion sociale). Or, le vélo, aux nombreux atouts et véritable acteur d’une mobilité durable, reste paradoxalement trop souvent absent des débats publics et bénéficie peu d’incitation à son usage. Ainsi plusieurs personnes (urbanistes, ingénieurs transport, géographes, médecins, enseignants, étudiants, etc.), passionnées et investies dans cette thématique, ont crée Vélophonie. Un réseau vélo international en langue française : une approche nouvelle pour mutualiser leurs connaissances et promouvoir les cultures vélo francophones (ensemble original de politiques, de techniques d’aménagement et de pratiques cyclables spécifiques à un territoire et à des acteurs donnés).

JPEG - 17.4 ko

Comment faites-vous le lien entre francophonie et vélo, cela peut sembler « tiré par les cheveux », non ?

D’expérience, nous avons remarqué que les cultures vélo francophones ne sont pas représentées à leur juste valeur, par exemple au sein du congrès mondial du vélo, dont les échanges s’effectuent, comme dans de trop nombreux domaines, en langue anglaise. Grâce aux spécificités qu’offre le monde de la Francophonie avec ses millions de personnes parlant français répartis sur les 5 continents, ainsi que le développement important des technologies numériques, notre approche constitue une solution riche et innovante. En effet, tirons profit de ses potentialités pour permettre et encourager la coopération et le partage des connaissances sur la vaste thématique du vélo. À l’image de la langue française : riche, diversifiée et toujours dynamique, nos actions et interventions démontrent d’une part, l’essor d’une diversité des cultures et savoir-faire dans le domaine du vélo au sein de l’espace francophone, et, d’autre part, offrent une tribune internationale et renforcent la visibilité de nombreux pays et nouveaux acteurs jamais présents dans les congrès, les revues et magazines spécialisés vélo. Cette communauté d’apprentissage permettra de connaître les pratiques cyclables que vous habitiez au Liban, au Canada, au Burkina Faso, au Vietnam, à Madagascar ou en France. Mais aussi d’aider la population à s’approprier à sa façon le vélo comme moyen de déplacement en fonction de ses modes de vie, ses systèmes de valeurs, ses traditions et croyances.


JPEG - 202.4 ko
France
Ph : Arnaud Galy - ZigZag

Dans vos vœux les plus fous comment imaginez-vous le déroulement du concours ?

Tout d’abord, obtenir d’importantes contributions sous forme de photos, vidéos, dessins et poésies en provenance de nombreux pays avec la faculté de nous surprendre et nous étonner. Nous souhaiterions particulièrement que la jeunesse francophone laisse libre cours à sa créativité et son imagination en nous décrivant ses pratiques, sa vision, ses envies ou ses désirs de vélo. Bref, nous rêvons de faire de grandes découvertes, à l’heure où l’on croit déjà tout savoir et avoir tout vu sur le vélo… Ensuite, il faut préciser que les meilleures participations seront publiées dans notre « Manifeste des cultures vélo francophones ». Ce futur outil pédagogique et militant de l’association, permettra de croiser les regards sur la richesse et la diversité des cultures vélo dans l’espace francophone. Présenté dans divers événements internationaux relatifs au vélo ou à la Francophonie, notre manifeste, véritable invitation à partager les expériences, incitera le grand public et les décideurs à réfléchir et faire débat autour des atouts du vélo, mode de déplacement universel d’exception et vecteur d’une mobilité durable. À ce titre, nous souhaitons vivement qu’il soit source d’inspiration pour la population francophone et obtienne le soutien de structures internationales francophones par exemple l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) où l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD).


JPEG - 214.8 ko
Mali
Ph : Arnaud Galy - ZigZag

Quels sont les partenaires que vous avez embarqués sur votre porte-bagage ?

L’opération « Francophones, tous à vélo ! » a été conçue et réalisée par l’association Vélophonie basée à Bordeaux en France. Dès le début, nous avons associé la jeunesse bordelaise autour de ce projet. Tout d’abord par un partenariat avec l’école d’arts appliqués Lim’art dans le cadre de l’élaboration avec ses étudiants de l’identité visuelle de ce concours puis avec un jeune dirigeant franco-malgache de la société Hora Concept pour le site Internet www.velophonie.org, vitrine des actions de Vélophonie mais aussi support de l’information et participation à ce jeu concours. Par ailleurs, à chacune de nos initiatives, nous pouvons compter sur des partenaires solides tels que la commune et la métropole de Bordeaux. Au sein de ces collectivités locales agissent de nombreux élus et techniciens éclairés et motivés tant en matière de Francophonie que de vélo. Nous avons mobilisé d’autres structures bordelaises qui développent une véritable ferveur pour la petite reine, chacune dans son domaine de prédilection : l’Alliance Française Bordeaux Aquitaine qui propose des cours de français et accueille plus de 1 800 étudiants étrangers de 90 nationalités différentes chaque année. La librairie Mollat, première librairie indépendante de France et acteur majeur de la vie culturelle bordelaise, avec laquelle nous avons réalisé aussi la bibliographie francophone du vélo. La société Keolis Bordeaux. Présent dans 14 pays à travers le monde, le groupe Keolis est un opérateur majeur du transport public de voyageurs — Keolis Bordeaux exploite le réseau bordelais de bus, tram et navettes fluviales ainsi que les 1700 vélos en libre-service disponibles dans 154 stations. Du point de vue national et international, il faut noter la participation des deux importantes fédérations françaises : la FUB, réseau de 180 associations locales représentant plus de 3 millions d’usagers cyclistes au quotidien, et Pro Vélo Suisse qui regroupe 40 associations rassemblant plus de 31 000 membres. L’ONG Energies 2050 nous a rejoints dernièrement. Il s’agit d’un réseau international d’échanges sur la transition énergétique. Enfin, Vélophonie a sollicité de nombreux ambassadeurs pour relayer localement le concours : les fédérations de cyclistes du Canada (Vélo Québec) et de Belgique (Gracq et Pro Vélo), les Alliances et Instituts français, les écoles françaises à l’étranger et un réseau de plus de 500 associations internationales francophones à vocation de solidarité et d’échanges culturels. Francophones, tous à vélo ! À vous de jouer. Vive le vélo ! Vive la Francophonie !


JPEG - 175.7 ko
Moldavie
Ph : Arnaud Galy - ZigZag

 

ZigZag pratique

Les lectures audio

toutes les lectures

Articles avec lexique

Le Web francophone

tous les sites

Annuaire de blogs

tous les blogs