Menu Secondaire

Même rubrique

SENEGAL - La francophonie peut compter sur Gracias Kedote suite au FMLF 2015 - Liège

SERBIE - La francophonie peut compter sur Zeljka Jankovic suite au FMLF 2015 - Liège

QUEBEC / Francophonie - Le débat sur les archives psychiatriques dans les pays de la francophonie Par Maria Neagu et Alexandre Klein

CANADA - « L’engouement pour le français est réel au Canada » Entretien avec Lysiane Baudu

SENEGAL - XVe Sommet de la Francophonie Carnet d’impressions

TUNISIE - Les Journées Cinématographiques de Carthage Face à la mondialisation, entre mise à niveau et mise au pas

BELGIQUE - Le simulacre de consultation de la société civile Francophones de Flandre

FRANCE / RUSSIE - Les cabarets de Paris Le monde des paillettes et des aiguilles

TUNISIE - la société civile contre la haine et le fanatisme religieux

Ile Maurice - Le français : une langue défendue ? Par Ramanujam Sooriamoorthy

suite des articles

TOGO - Théo Ananissoh : Le soleil sans se brûler Par LaRéus Gangoueus, critique littéraire

QUÉBEC - Pour l’Histoire, contre l’Hypocrisie et l’Injustice... La vivacité de la BD québécoise

ALLEMAGNE / France - Wilfried N’Sondé et sa Berlinoise... Par Marie-Anne Sburlino, critique littéraire.

QUéBEC / Japon - Aki Shimazaki, funambule des mots Par Dominique Blondeau, écrivaine et critique littéraire.

UKRAINE / Monde - Et si nous parlions d’amour et de voyage ? Entretien avec Cédric Gras, directeur de l’Alliance Française de Donestk.

ROUMANIE - Une Genèse souriante ! Les Versets d’Ève - Éva Dam / édition Junimea

AFRIQUE - Les dessous d’un tabou Homosexualités en Afrique - Africultures / L’Harmattan

FRANCE - FIBD à Angoulême La bande dessinée vous accueille chez elle !

LITTéRATURE : Les Rétifs de Gerty Dambury Esquisse d’une poétique du corps-mémoire

CAMUS, à lire comme pour écouter... ... le pouls du monde

suite des articles

Menu Droite

Thématiques

Mots-clés

Programmes

« INDE - Tahar Ben Jelloun à New Delhi  »

La pertinence de l’identité

le 7 février 2013, par Babusha Verma

À l’occasion du salon du livre de New Delhi, Tahar Ben Jelloun, auteur français d’origine marocaine, a partagé ses réflexions sur la question pertinente de l’identité.

JPEG - 8.2 ko
Tahar Ben Jelloun
Ph : Aimablement prêtée par Babusha Verma

La séance, Une rencontre littéraire avec Tahar Ben Jelloun, a présenté les étapes majeures de la trajectoire littéraire de Tahar Ben Jelloun.

L’écrivain, dans ses conversations avec Kanchana Mukhopadhyay, a parlé des grands thèmes de ses œuvres : les relations entre la France et l’Afrique, l’immigration, la laïcité, le racisme, le statut des femmes etc. Il a expliqué le processus complexe de l’immigration, surtout de la condition de vie des immigrants quand ils rentrent dans leur propre pays. L’auteur a également mis en valeur l’importance d’une société laïque et égalitaire pour les femmes. « Chaque personne a son identité en soi-même. Ni la religion, ni la caste est nécessaire pour définir l’identité d’un individu  » a précisé Ben Jelloun. En parlant de son dernier roman, Le bonheur conjugal, Ben Jelloun a évoqué la relation entre le bonheur et le couple dans une société où le mariage n’est qu’une institution.

Après avoir discuté avec les jeunes Indiens, Tahar Ben Jelloun a pu comparer la culture indienne et la culture arabe. Intrigué par la culture indienne, il prépare un compte-rendu de son séjour en Inde.

JPEG - 49.4 ko
Tahar Ben Jelloun lors d’une rencontre littéraire de Chandigarh
Ph : Aimablement prêtée par Babusha Verma

Quelques informations sur Tahar Ben Jelloun :

Né à Fès au Maroc en 1944, Tahar Ben Jelloun, d’abord enseignant de philosophie et journaliste, est un des plus célèbres écrivains du monde francophone. Son premier roman, Harrouda, a été publié en 1973. Depuis, il a écrit plusieurs romans, nouvelles, poèmes et essais. Il est surtout connu pour sa trilogie : L’Enfant de sable (1985), La Nuit sacrée (pour lequel il a reçu le prix Goncourt en 1987) et La Nuit de l’erreur (1997). Il a reçu de nombreux prix prestigieux, parmi lesquels le Prix Nouredine Aba (2004), et le Prix Ulysse (2006), tous les deux récompensant l’ensemble de sa carrière. Ses romans critiquent les différentes formes de répressions étatique, religieuse et raciste qu’il a vécues dans son pays natal. La question de l’Islam joue un grand rôle dans ses œuvres. Ses romans, ayant souvent des personnages féminins, jettent une lumière critique sur les relations entre les genres. Ses autres romans célèbres incluent Sur la mère (2008), Au pays (2009), L’étincelle, Révoltes dans les pays arabes (2011), Par le feu (2011) et Que la blessure se ferme (2012). Son dernier roman, Le bonheur conjugal, est paru en septembre 2012. L’écrivain habite actuellement à Paris et contribue régulièrement à des articles et des revues notamment pour Le Monde, El Pais, La Republica et Panorama.


Tahar Ben Jelloun a participé au Festival littéraire de Jaipur 2013 et s’est déplacé dans plusieurs villes d’Inde du Nord.

Delhi  : 29 janvier - 10 février 2013

Alliance Française de Delhi (29/01) : Tahar Ben Jelloun en conversation avec Dr. Dileep Padgaonkar

World Book Fair (04/02 – 10/02) : A literary encounter with Tahar Ben Jelloun


Chandigarh : 1er – 2e février 2013

Université de Panjab (01/02) : Discussion avec Tahar Ben Jelloun

Alliance Française de Chandigarh (02/02) : Rencontre littéraire franco-indienne – Tahar Ben Jelloun en conversation avec S. Manpreet Singh Badal, Nirupama Dutt, Shakti Maira, Swati Chopra, Rumina Sethi et Dinesh Agarwal.


Jaipur : 24-28 janvier 2013

DSC Jaipur Literature Festival

 

ZigZag pratique

Les lectures audio

toutes les lectures

Articles avec lexique

Le Web francophone

tous les sites

Annuaire de blogs

tous les blogs