Menu Secondaire

Même rubrique

SENEGAL - La francophonie peut compter sur Gracias Kedote suite au FMLF 2015 - Liège

SERBIE - La francophonie peut compter sur Zeljka Jankovic suite au FMLF 2015 - Liège

QUEBEC / Francophonie - Le débat sur les archives psychiatriques dans les pays de la francophonie Par Maria Neagu et Alexandre Klein

CANADA - « L’engouement pour le français est réel au Canada » Entretien avec Lysiane Baudu

SENEGAL - XVe Sommet de la Francophonie Carnet d’impressions

TUNISIE - Les Journées Cinématographiques de Carthage Face à la mondialisation, entre mise à niveau et mise au pas

BELGIQUE - Le simulacre de consultation de la société civile Francophones de Flandre

FRANCE / RUSSIE - Les cabarets de Paris Le monde des paillettes et des aiguilles

TUNISIE - la société civile contre la haine et le fanatisme religieux

Ile Maurice - Le français : une langue défendue ? Par Ramanujam Sooriamoorthy

suite des articles

TOGO - Théo Ananissoh : Le soleil sans se brûler Par LaRéus Gangoueus, critique littéraire

QUÉBEC - Pour l’Histoire, contre l’Hypocrisie et l’Injustice... La vivacité de la BD québécoise

ALLEMAGNE / France - Wilfried N’Sondé et sa Berlinoise... Par Marie-Anne Sburlino, critique littéraire.

QUéBEC / Japon - Aki Shimazaki, funambule des mots Par Dominique Blondeau, écrivaine et critique littéraire.

UKRAINE / Monde - Et si nous parlions d’amour et de voyage ? Entretien avec Cédric Gras, directeur de l’Alliance Française de Donestk.

ROUMANIE - Une Genèse souriante ! Les Versets d’Ève - Éva Dam / édition Junimea

AFRIQUE - Les dessous d’un tabou Homosexualités en Afrique - Africultures / L’Harmattan

FRANCE - FIBD à Angoulême La bande dessinée vous accueille chez elle !

LITTéRATURE : Les Rétifs de Gerty Dambury Esquisse d’une poétique du corps-mémoire

CAMUS, à lire comme pour écouter... ... le pouls du monde

suite des articles

Menu Droite

Thématiques

Mots-clés

Programmes

« Le dictionnaire des citations francophones »

Édition JC Lattès – en partenariat avec l’OIF

le 12 décembre 2011, par Arnaud Galy

« La francophonie est une maison pas comme les autres, il y a plus de locataires que de propriétaires ». Tahar Ben Jelloun (Maroc). - Extrait du dictionnaire cité.

« La littérature francophone est un grand ensemble dont les tentacules enlacent plusieurs continents...la littérature française, elle, nous l’oublions trop, est une littérature nationale. C’est à elle d’entrer dans ce grand ensemble francophone. » Alain Mabanckou - Rep du Congo

JPEG - 20.3 ko
Alain Mabanckou
Ph - Site d’Alain Mabanckou - www.alainmabanckou.net

L’attrait de ce Dictionnaire de citations francophones tient dans la stimulante variété des auteurs choisis. Son chef d’orchestre, Jean-Michel Djian, universitaire légitime quand il s’agit de s’intéresser à la création artistique, aux échanges culturels internationaux et aux auteurs francophones s’est attaché à répertorier les mots des auteurs de langue française s’exprimant sur leur rapport intime à celle-ci. Une bonne claque à ceux qui continuent de percevoir cette langue comme un vestige colonial étouffant Africains et Asiatiques, à ceux qui la trouvent exagérément corsetée par une Académie française poussiéreuse, à ceux qui confondent allègrement francophonie et Francophonie et enfin à ceux qui méprisent les francophiles oubliant qu’ils ne demandent qu’à devenir francophones ! Ainsi Eva Almassy, née à Budapest, aujourd’hui écrivaine souligne : « … ma langue parlée reste le hongrois et ma langue écrite est le français... J’ai une relation à cette langue comme un sculpteur peut avoir une relation à sa matière... ».

Ce dictionnaire que l’on peut aisément glisser dans sa poche propose les opinions et les analyses d’une centaine d’auteurs fort différents : les « antiques » (Joachim du Bellay), les mythiques (Aimé Césaire ou Léopold Sédar Senghor), les inconnus du grand public (Hamani Diori), les exotiques (Serge Gainsbourg) et les atypiques (Philippe Geluck) ! Tous sont porteurs d’imaginaires différents, d’éducations différentes et de savoirs innés différents, tous ont pourtant choisi de rejoindre la longue file des écrivains de langue française. Pour les uns, une certaine logique est respectée mais pour d’autres c’est un choix délibéré qui mérite le respect.

Un point commun rassemble la plupart d’entre-eux : l’appel à la créativité pour que vive la langue française. « Le français doit être une fête ou disparaître  » affirmait l’écrivain « étiqueté » anticolonialiste camerounais Mongo Beti. Un appel repris par l’Égyptien Boutros Boutros Ghali, l’ancien secrétaire général de l’ONU : «  La francophonie sera subversive et imaginative ou ne sera pas ». Quant à ceux qui ne s’embarrassent pas du poids de l’histoire, et ils sont nombreux, leur position est clarifiée par l’écrivain et journaliste mauritanien M’Bareck Ould Beyrouk : «  Le français n’est pas la langue de la colonisation. Les colonisateurs n’avaient pas de langue, ils avaient des fusils... et une administration. Le français est un butin que nous avons razzié, et j’ai dressé autour de ce butin une tente où j’abrite mon imaginaire.  » Position confirmée par le Martiniquais Raphaël Confiant : «  Pour ma génération, la langue française, ce n’est déjà plus un butin de guerre, ni une langue adoptive, c’est une deuxième langue maternelle... ». Pour les sceptiques, si il en reste , voyons ce qu’en pense l’écrivain algérien Kateb Yacine : « A quoi bon un butin de guerre, si on doit le jeter ou le restituer à son propriétaire dès la fin des hostilités ?  »

Enfin, Vénus Khoury-Ghata, poète libanaise, plus libre que jamais : «  Mon rêve c’est d’écrire le français de droite à gauche, avec l’accent arabe et inversement. » Triturer la langue française pour qu’elle reste vivante, voilà un défi à relever qui nécessitera le talent des écrivains de langue française du monde entier. Triturer avec talent... cela va sans dire !

P.-S.

JPEG - 82.9 ko

Dictionnaire de citations francophones

Sous la direction de Jean-Michel Djian

Éditions Jean Claude Lattès – 2011

... en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie


De temps à autre il est bon et juste

De conduire à la rivière la langue française

Et de lui frotter le corps

Avec des herbes parfumées

Qui poussent en amont

De mes vertiges d’ancien nègre marron

(René Depestre)

 

ZigZag pratique

Les lectures audio

toutes les lectures

Articles avec lexique

Le Web francophone

tous les sites

Annuaire de blogs

tous les blogs