Menu Secondaire

Même rubrique

SENEGAL - La francophonie peut compter sur Gracias Kedote suite au FMLF 2015 - Liège

SERBIE - La francophonie peut compter sur Zeljka Jankovic suite au FMLF 2015 - Liège

QUEBEC / Francophonie - Le débat sur les archives psychiatriques dans les pays de la francophonie Par Maria Neagu et Alexandre Klein

CANADA - « L’engouement pour le français est réel au Canada » Entretien avec Lysiane Baudu

SENEGAL - XVe Sommet de la Francophonie Carnet d’impressions

TUNISIE - Les Journées Cinématographiques de Carthage Face à la mondialisation, entre mise à niveau et mise au pas

BELGIQUE - Le simulacre de consultation de la société civile Francophones de Flandre

FRANCE / RUSSIE - Les cabarets de Paris Le monde des paillettes et des aiguilles

TUNISIE - la société civile contre la haine et le fanatisme religieux

Ile Maurice - Le français : une langue défendue ? Par Ramanujam Sooriamoorthy

suite des articles

MAROC - La discothèque d’Abdellah Taïa Comprendre l’écrivain en écoutant sa musique...

FRANCE - Le numérique au centre de la scène pour mieux le cerner !

FRANCOPHONIE / SENEGAL - Sommet de Dakar, retour ! Un carnet d’impressions zigzaguesque, par Marie-Anne O’Reilly.

FRANCOPHONIE - Le concours « Tous à vélo ! » Entretien avec Annie-Claude Sebban, vice-présidente de Vélophonie.

MOLDAVIE - Ecaterina Baranov, le piano comme fil conducteur... Talent et utopie en harmonie !

CONGO - Invasion de pianos ! Une histoire jouée par l’IFC Pointe Noire

FRANCOPHONIE - Dix mots et une caravane ! des ateliers artistiques et un film documentaire pour une francophonie des peuples en actes...

FRANCOPHONIE / FRANCE - La Politique en temps de crise Carte blanche à Michèle André

COLOMBIE - Bogota et Paris, deux villes pour un coeur ! Andrea Acosta se raconte, en toute liberté.

FRANCOPHONIE - « Les joueurs de mots » est né ! De la musique et des mots pour francophoniser le monde...

suite des articles

Menu Droite

Thématiques

Mots-clés

Programmes

« ROUMANIE - la Maison francophone de Dâmboviţa »

Dans le sillage de l’Association Internationale des Régions Francophones *

le 14 janvier 2012, par Arnaud Galy

... La région de Dâmboviţa était délaissée par la France et les grands acteurs de la Francophonie. Elena et Maurice Mathé ont pris le taureau par les cornes et se sont mis en tête de combler ce manque. Ainsi est née la Maison de la Francophonie...

L’AIRF et la langue française - direction : la Roumanie

Commençons par un lieu commun ! Le rang tenu par la francophonie dans le « village mondial » est directement lié à l’offre pédagogique mise à disposition des apprenants dans les pays de langue maternelle autre que le Français. Autrement dit, tout doit être fait pour faciliter l’apprentissage du Français. Banalité, direz-vous ! Sans doute mais...

Imaginez la région de Dâmboviţa dans le centre de la Roumanie. Une place forte de plus de 500 000 habitants et de l’implantation de plusieurs pôles automobiles Renault Dacia sur ses terres ou celles de la région attenante. Son chef-lieu, Târgovişte, n’est situé qu’à une centaine de kilomètres de Bucarest et bénéficie donc du développement de la capitale de ce pays récemment intégré à l’Union Européenne. Imaginez que, dans ce pays historiquement attaché à la francophonie, au point d’avoir accueilli le sommet de l’OIF* en 2006, une région comme celle de Dâmboviţa était délaissée par la France et les grands acteurs de la Francophonie. Elena et Maurice Mathé ont pris le taureau par les cornes et se sont mis en tête de combler ce manque. Ainsi est née la Maison de la Francophonie. Depuis quatre ans cette structure, dont une petite sœur existe en Louisiane aux États-Unis, s’évertue à assister les francophones roumains dans leur curiosité et leur besoin francophones. Ce couple formateur d’enseignants en est aujourd’hui la cheville ouvrière, accompagné d’une trentaine de bénévoles.

JPEG - 82.5 ko
L’équipe de la Maison francophone de Dâmboviţa au repos ! Elena Mathé - 2e gauche : Maurice Mathé - 2e droite
Ph : Aimablement prêtée par la Maison francophone de Dâmboviţa

Côté juridique, la Maison de la Francophonie est une association de droits roumains, une ONG à but non lucratif reconnue d’utilité publique. Côté pratique, ses principaux partenaires locaux sont la Région et la ville de Dâmboviţa et l’université. En France, le soutien vient du Conseil Régional Rhône-Alpes et de plusieurs universités : Lyon 2, Lille, Montpellier, Aix-Marseille, et Côte d’Opale qui mettent des stagiaires Français Langue Étrangère à disposition des établissements scolaire de la région. La nécessité d’apporter un soutien à cette zone se comprend à la lecture de certains chiffres : 56 000 élèves apprennent le français de la fin de l’école primaire à la classe de terminale ; 300 étudiants en font leur spécialité à l’université et 300 enseignants roumains tentent de faire partager leur francophonie à des jeunes « dragués » par l’anglais !

La Maison de la Francophonie de Dâmboviţa est prestataire pour l’Organisation Internationale de la Francophonie et pour l’Agence Universitaire de la Francophonie pour qui elle organise des formations d’enseignants. Celles-ci sont reconnues par le ministère roumain de l’éducation. Elena et Maurice Mathé organisent des sessions de stages dans les murs de la Maison ou en se déplaçant dans les écoles de la région. Étant indépendante des services culturels français, la Maison de la Francophonie n’a de cesse de trouver de nouvelles sources de financements. Mais les partenaires de la Francophonie sont de plus en plus frileux par ces temps de crise ! Pourtant, le couple tient à conserver l’indépendance de la Maison qu’il a créée. Il ne veut pas être sous tutelle pour ne pas être dominé... Être en cohérence avec les orientations politiques roumaines mais rester autonomes, telle est la ligne. Une volonté qui les conduit à refuser toute collaboration avec les maisons d’éditions de livres scolaires. L’indépendance à un prix qu’Elena et Maurice Mathé payent grâce à leur enthousiasme, leurs convictions et leur « honnêteté intellectuelle ». Tant que les institutions régionales roumaines et françaises les soutiennent... ils tiennent le gouvernail même par gros temps !

* Dans le sillage de l’Association Internationale des Régions Francophones : Régulièrement, ZigZag présentera des initiatives en rapport avec l’action de l’AIRF.

JPEG - 67.6 ko
L’équipe au travail !
Ph : Aimablement prêtée par la Maison francophone de Dâmboviţa

Voir en ligne : AIRF... à lire : la francophonie économique, mythe ou réalité ?

 

ZigZag pratique

Les lectures audio

toutes les lectures

Articles avec lexique

Le Web francophone

tous les sites

Annuaire de blogs

tous les blogs